L’effet paternel

Découverte sur la façon dont la mémoire génétique de l’environnement
pourrait se transmettre d’un homme à ses petits-enfants
Si vous avez du diabète, un cancer ou même des problèmes cardiaques, c’est peut-être un peu à cause du comportement ou de l’environnement de votre père, voire de votre grand-père. En effet, des chercheurs ont démontré ces dernières années qu’avant même la conception de sa progéniture, la vie d’un père (son alimentation, sa consommation de drogues, son exposition à des produits toxiques et même son stress) peut influencer le développement et la santé non seulement de ses enfants, mais également de ses petits-enfants.
Cependant, malgrA father's behavior and environment before his children are even conceived may affect the health of his children and grandchildrené une décennie de travaux dans ce domaine, les chercheurs n’avaient toujours pas une compréhension approfondie du mécanisme de transmission de la mémoire génétique de l’environnement sur plusieurs générations. Des chercheurs de McGill et leurs collaborateurs suisses pensent avoir trouvé une pièce essentielle de ce casse-tête moléculaire.

Ces travaux ont été financés notamment par le Réseau Québécois en reproduction (RQR), partenaire du Colloque – Approche naturelle de la fertilité 2015.

L’effet paternel se décline particulièrement comme suit au Colloque Fertilité 2015 :

  • Environnement et mode de vie – Pour comprendre « les mécanismes impliqués dans l’effet néfaste de substances environnementales et médicales sur la fonction de reproduction chez l’homme », ne manquez pas la conférence de Géraldine Delbès (INRS).
  • Fertilité masculineDr Mathieu Boilard (Nasci Biologie médicale) nous fera découvrir les « avancées récentes en diagnostic de la fertilité masculine ».

 

Publicités